31 août 2008

Vers l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abhkazie

Les territoires
  • Il ne faut pas confondre l’Ossétie du Nord et l’Ossétie du Sud. Ces deux territoires sont situés sur les contreforts de la chaîne du Caucase, à plus de 1000 mètres d’altitude, dans la zone des ex-républiques soviétiques. Ils ont été formellement séparés au moment de l’éclatement de l’URSS : la République d’Ossétie du Nord-Alanie a été rattachée à la Fédération de Russie ; deux fois plus petite dix fois moins peuplée, la République d’Ossétie du Sud a été rattachée à la Géorgie le 9 avril 1991, au moment de la déclaration d’indépendance de cette dernière.
  • L'Abkhazie est située à l'extrême ouest de la Géorgie, sur la côte nord de la mer Noire.
source de la carte : AFP

Une région en conflit

source de la carte : Atelier de cartographie de Sciences Po
Cliquer sur la carte pour zoomer.
  • L'Ossétie du Sud et l'Abhkazie appartenaient à l'URSS avant son éclatement en 1991. Elles avaient été rattachées à la Géorgie à cette date. Mais ces deux régions vivaient séparées du reste de la Georgie depuis les guerres civiles de 1990.
  • La tutelle de la Géorgie était encore plus fictive depuis la cuisante défaite infligée par les soldats de l’armée russe aux soldats géorgiens venus reconquérir l’Ossétie du Sud à partir du 8 août 2008.
  • Le 13 août président de la République française, Nicolas Sarkozy, en tant que président de l'Union Européenne a réalisé une médiation entre la Russie et la Géorgie pour régler le conflit en Ossétie du Sud. Le plan de paix a été validé par le président russe Dmitri Medvedev le jour même et accepté et par le président géorgien Mikhaïl Saakachvili le 15 août.
source France 2, 13 Août 2008

  • Dmitri Medvedev, le président de la Russie a reconnu, mardi 26 août, l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie
Quels enjeux dans ces territoires ?
  • Moscou estime que la Géorgie peut devenir une sorte de cheval de Troie de l’Occident dans la région. Ainsi, Vladimir Poutine n’est pas du tout d’accord avec le projet géorgien de rattachement à l’Otan.
  • Le contrôle des routes du pétrole et du gaz produits dans la région est un enjeu encore plus important. La proximité des champs pétrolifères de la mer Caspienne, mais surtout la position stratégique de ces petits territoires permettant de faire passer les tuyaux d’approvisionnement en matières premières (gazoducs et oléoducs) vers la Turquie les rendent très importants. Ils le sont aussi bien pour les Russes qui exploitent ces ressources par le consortium Gazprom que pour les Européens, dont Total, qui ont de gros intérêts dans la région.
  • Dans les années 1990, la Russie ruinée s’était résignée à la dislocation de son empire. Aujourd’hui les caisses russes sont pleines de pétrodollars et Vladimir Poutine, son tout puissant premier ministre, revendique une sphère d’influence.
source de la carte : Courrier International


Deux questions pour finir

  • Selon Pascal Boniface, qu’est-ce qui rendait inévitable l’indépendance de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie ?




source Arte, 27 Août 2008
  • Explique le titre d’un article Ouest-France du mercredi 28/08/2008 "La Russie fait souffler un vent de guerre froide " Es-tu d’accord avec ce titre ? Pour répondre attend d’avoir étudier la Guerre Froide.
Le blog de Bruno Sentier fait un point intéressant sur ce conflit et donne des adresses.
E. Maugard

3 commentaires:

Mme Jouneau-Sion a dit…

Super article !!!

Geoffrey a dit…

Excellent effectivement! On aurait envie d'en faire la leçon d'introduction au programme... mais les notions avec lesquelles il faut jongler me semblent délicates... On va garder ça pour le premier chapitre de géo!

Anonyme a dit…

A la Réunion, on commence un peu plus tôt l'année scolaire que vous donc du coup je n'ai pas pu lire et intégrer les documents justement choisi par Emmanuel pour l'intégrer dans la travail à la maison que j'ai donné à mes élèves.
But évaluer les compétences des élèves : lecture de carte, texte et dessin de presse et approcher la complexité de la lecture du monde actuel...sans entrer dans les détails...juste une attitude à réexploiter dans le courant de l'année.
Merci pour ce blog remarquable !
Matthieu CLEMENT
Ile de la Réunion